retaccAAEIP.gif (56740 octets)

ASSOCIATION DES ANCIENS ELEVES DE L’INSTITUT PASTEUR

Visioconférence du 31 octobre 2017

 

Pourquoi le développement d’un vaccin contre la dengue est-il si complexe ?

Vincent Deubel, DrSc, Chercheur invité

Institut Pasteur
25 rue du Docteur Roux, 75724 Paris cedex 15

La dengue est causée par l'un des quatre sérotypes viraux du genre Flavivirus transmis par les moustiques Aedes aegypti et Aedes albopictus. Les quatre virus de la dengue (DENV) sont endémiques dans plus de 100 pays tropicaux dans le monde et 50% de la population mondiale est à risque pour cette maladie. L’OMS estime à 100 millions d'infections annuelles par les DENV, à 500 000 hospitalisations et à plus de 20 000 décès liés à la dengue, principalement chez les enfants.

Le développement d'un vaccin contre la dengue a été ralenti par plusieurs facteurs, dont :

  1. la nécessité d’induire aisément et rapidement par un vaccin sûr une protection durable contre les 4 DENV ;
  2. l'hétérogénéité des séroptypes et des génotypes de DENV ;
  3. le risque d’infection secondaire grave facilitée par des anticorps acquis lors d’une infection primaire par un sérotype différent (Antibody-dependent enhancement ou ADE) ou par une immunité cellulaire T incomplète ;
  4. l’absence de marqueurs d'atténuation in vitro ;
  5. l’absence de modèle animal approprié pour les essais précliniques ;
  6. l’absence de corrélats précis entre la réponse immune in vitro et le niveau de protection ou de risque de gravité de la maladie.

Des études d'efficacité obtenues lors d’essais de phases IIb et III du vaccin tétravalent de la dengue Dengvaxia® menés par Sanofi Pasteur en Asie et en Amérique latine (1,2,3) chez des enfants de 5 à 14 ans ont montré d’une part une relation complexe sinon absente entre les niveaux d'anticorps neutralisants et la protection, et d’autre part des différences importantes dans l’efficacité de protection spécifique contre tel ou tel sérotype. De plus, une meilleure efficacité du vaccin est observée chez les enfants séropositifs contre la dengue au moment de la vaccination, ce qui a conduit l’OMS à recommander l’utilisation du vaccin Dengvaxia® en zone endémique pour la dengue chez les enfants âgés de plus de 9 ans (4).

Deux autres candidats vaccins (TDV-Takeda et NIH-Butantan) composés de DENV atténués et recombinés sont en essais cliniques. Les recherches sur les vaccins doivent fournir plus d'informations sur la réponse immune protectrice et sur ses mécanismes afin d’assurer une protection efficace et sûre contre les quatre sérotypes de la dengue.

1 - A Sabchareaon et al., Lancet, 2012

2 - MR Capeding et al., Lancet, 2014

3 - L Villar et al., NEJM, 2014

4 - WHO, WER, 2016

 

Vous pouvez télécharger le diaporama de la conférence en cliquant ici (fichier pdf).

Pour inscription à la visioconférnce ou tout renseignement merci d'envoyer un courriel à : jean-luc.guesdon@aaeip.fr