retaccAAEIP.gif (56740 octets)

ASSOCIATION DES ANCIENS ELEVES DE L’INSTITUT PASTEUR

Visioconférence du 20 janvier 2022

 

Données historiques sur la dissémination des agents infectieux dans le monde

François RODHAIN
Médecin, entomologiste médical et professeur honoraire à l'Institut Pasteur

Résumé :

Même si, aujourd'hui, les maladies émergentes, qu'elles soient animales ou humaines, paraissent plus fréquentes qu'autrefois, elles ont toujours existé. Elles représentent l'un des aspects de l'évolution des maladies infectieuses. Ces émergences sont dues, le plus souvent, à l'introduction d'un agent infectieux dans une zone jusque-là indemne. Il est dès lors intéressant de se pencher sur les mécanismes à l'origine de la dissémination des virus, bactéries et autres parasites à la surface du globe.

Les disséminations naturelles des agents infectieux ont lieu principalement grâce aux déplacements d'animaux et parfois de vecteurs. Mais c'est surtout Homo sapiens, l'espèce de loin la plus envahissante, qui est responsable de ces bio-invasions, généralement à son insu, et ce depuis qu'il a quitté son berceau africain et que plus tard, à partir du Néolithique, il a domestiqué des animaux. La répartition géographique des micro-organismes parasites a alors commencé à se modifier.

Un rôle majeur est joué par les échanges sans cesse plus fréquents d'un pays à l'autre, d'un continent à l'autre, qui ont été rendus possibles par le développement des moyens de transport terrestres et maritimes, puis aériens. Dans le domaine des transports, chaque saut technologique s'est accompagné d'émergences plus ou moins catastrophiques. Les progrès les plus remarquables liés au trafic aérien sont les nouveaux itinéraires et surtout la rapidité des déplacements ; c’est pourquoi tout ce qui émerge en un point du globe peut nous concerner quelques heures plus tard. En outre, le changement climatique va sans doute intervenir en modifiant la répartition et le fonctionnement des écosystèmes au sein desquels évoluent les micro-organismes, leurs hôtes vertébrés et leurs vecteurs.

Ceci dit, il est important de comprendre comment, une fois transportés, les agents infectieux peuvent s'installer dans une région nouvelle pour eux. Il leur faut survivre, trouver un ou des hôtes adéquats, éventuellement un ou des vecteurs, afin qu'ils puissent persister, se multiplier, s'installer, se diffuser, autant de difficultés rencontrées dans un environnement bio-climatique nouveau. Aussi, toutes les introductions d’agents infectieux ne se soldent pas par leur implantation, loin de là.

Comment se présente l'avenir ? Pour l'épidémiologiste, notre époque se caractérise par une tendance à l’homogénéisation du pool des germes pathogènes ; c'est l’un des aspects de la mondialisation. Or, nous ne pourrons probablement pas résister à cette mondialisation. Nous devons donc nous attendre à voir de plus en plus d’émergences de maladies résultant des transports de germes ou de vecteurs. Nous devons nous faire à cette idée, renforcer la surveillance épidémiologique et nous préparer à l’imprévisible.

 

Vous pouvez télécharger le diaporama de la conférence en cliquant ici (fichier pdf).

 

L'enregistrement de la visioconférence sera disponible sur la chaine Institut Pasteur EDUCATION YouTube