retaccAAEIP.gif (56740 octets)

ASSOCIATION DES ANCIENS ELEVES DE L’INSTITUT PASTEUR

Visioconférence du 5 avril 2022

 

Microbiote intestinal et éducation du système immunitaire

Gérard EBERL
Institut Pasteur (Paris)

Résumé :

Les microbes colonisent toutes les surfaces du corps à la naissance et participent au développement du système immunitaire. Nous avons montré comment le microbiote colonisant l’intestin induit la formation de centaines de tissus lymphoïdes qui contribuent à maintenir l’homéostasie de l’hôte avec ses symbiotes. Au moment du sevrage, la diversification de l’alimentation conduit à une expansion considérable du microbiote, induisant une réponse immunitaire vigoureuse appelée «réaction de sevrage». Cette réaction joue un rôle essentiel dans l’éducation du système immunitaire, car l’inhibition ou la perturbation de la réaction de sevrage, par le biais d’antibiotiques, d’une hygiène excessive ou d’une alimentation trop riche, entraîne une «empreinte pathologique», c’est-à-dire une susceptibilité accrue aux pathologies inflammatoires plus tard dans la vie. Notre microbiote très diversifié régule également le système immunitaire par l’induction de réponses immunitaires antagonistes, qui s’inhibent mutuellement et établissent ainsi un équilibre sain. Une rupture de cet équilibre conduit à une inflammation éliminant les pathogènes ou favorisant les pathologies inflammatoires. Une dernière question : quel rôle le système nerveux joue-t-il dans cette diaphonie complexe entre l’hôte et les microbes ?

Summary:

Microbes colonize all body surfaces at birth and participate in the development of the immune system. We have shown how the microbiota colonizing the intestine induces the formation of hundred of lymphoid tissues that contribute to maintain homeostasis of the host with its symbionts. At weaning, diversification of diet leads to a huge expansion of the microbiota, inducing a vigorous immune response termed the “weaning reaction”. This reaction plays a critical role in the education of the immune system, as inhibition or perturbation of the weaning reaction, through antibiotics, excessive hygiene or excessively rich diet, leads to “pathological imprinting”, or increased susceptibility to inflammatory pathologies later in life. Our highly diverse microbiota also regulates the immune system through the induction of antagonistic immune responses, which inhibit each other and thereby establish a healthy equilibrium. A rupture in this equilibrium leads to inflammation eliminating pathogens or promoting inflammatory pathologies. A final question: what role does the nervous system play in this intricate host-microbe crosstalk?

 

L'enregistrement de la visioconférence est disponible en cliquant ici ou en copiant le lien ci-dessous :

https://www.youtube.com/watch?v=9fRN5EtwI74&list=PLQfvNHPGV201WztFkTqPlSjiWY1_-ukAC&t=25s