retaccAAEIP.gif (56740 octets)

ASSOCIATION DES ANCIENS ELEVES DE L’INSTITUT PASTEUR

Visioconférence du 19 octobre 2023

 

Les tiques, vecteurs majeurs d’agents pathogènes.

Sarah Bonnet, Institut Pasteur, Paris

En seconde position après les moustiques en termes d’importance en santé humaine, les tiques représentent, au niveau mondial, les premiers vecteurs pour la santé vétérinaire. Ces vecteurs représentent en effet ceux capables de transmettre la plus grande variété d’agents pathogènes incluant des virus, des parasites et des bactéries et sont présents sur l’ensemble du globe. Cette capacité à transmettre efficacement de nombreux agents pathogènes est due à un certain nombre de facteurs inhérents à leur biologie et leur écologie très particulières.

Il existe environ 900 espèces de tiques différentes sur la planète et toutes ne présentent cependant pas la même compétence vectorielle ni les mêmes préférences écologiques et trophiques. Il est par ailleurs aujourd’hui reconnu que la distribution géographique de plusieurs espèces de tiques s’est modifiée à la fois en raison de l’intensification des activités humaines et animales et des changements socio-économiques, mais aussi des changements environnementaux et climatiques.

C’est donc dans ce contexte qu’il est indispensable à l’heure actuelle, d’effectuer une surveillance de ces vecteurs au niveau mondial, d’approfondir nos connaissances sur les interactions tiques-hôtes-agents pathogènes, et de développer de nouvelles méthodes de lutte efficaces et respectueuses de l’environnement.

L'enregistrement de la visioconférence est disponible en cliquant ici ou en copiant le lien ci-dessous :

https://youtu.be/-d01dOL0CNI?si=Ax0uriNqh-ttRy0X